PROJET DE PROTECTION ET DE RÉHABILITATION DU LITTORAL DE L’ANSE DU SUD DE PERCÉ

S’ADAPTER AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES TOUT EN PROTÉGEANT LE PATRIMOINE PAYSAGER

© Ville de Percé, 2018.

Depuis plusieurs années, la Ville de Percé cherchait une solution durable pour protéger son littoral contre les tempêtes maritimes et l’érosion côtière, dont l’impact s’accentue dans un contexte de changements climatiques. À la suite des dommages importants aux infrastructures publiques et aux résidences locales lors d’une tempête en 2016, la municipalité a entrepris avec l’appui des divers paliers de gouvernement un projet de réhabilitation de la côte accompagné de nouveaux aménagements urbains plus résilients.

Le projet a été réalisé rapidement dans un contexte d’urgence lié aux dommages causés aux infrastructures municipales et au risque économique d’une baisse du tourisme. Malgré tout, ce projet a obtenu l’adhésion d’une grande variété de partenaires, dont divers paliers de gouvernement et groupes de recherche, ainsi que de la population de Percé.

Aménager en s’inspirant de la nature, une solution à plusieurs problèmes

La particularité de ce projet de réhabilitation est la volonté des divers partenaires d’expérimenter une nouvelle méthode de lutte à l’érosion côtière et de s’éloigner des pratiques conventionnelles dans un contexte d’urgence. Le vaste projet dépassait la réfection de l’ancienne promenade. Plutôt que de continuer dans les pratiques d’artificialisation des côtes par des structures rigides comme les murs de béton, ce projet s’est inspiré des infrastructures naturelles en créant une recharge de plage en galets sur une longueur de neuf cents mètres, puis a mis celle-ci en valeur en réaménageant une partie des infrastructures touristiques du centre-ville, avec entre autres un nouveau parc municipal ainsi qu’une promenade afin de remplacer les structures endommagées et mettre en valeur les nouveaux aménagements côtiers.

Un projet exemplaire au grand rayonnement

L’exemplarité de ce projet – autant dans son aspect technique de prévention des effets des changements climatiques que par l’implication de partenaires gouvernementaux, privés, scientifiques et civils – lui a valu une place dans le rapport annuel de RegionsAdapt, une initiative émanant de COP21, ainsi que d’être présenté à titre d’exemple de bonne pratique dans plusieurs colloques et congrès. Globalement, ce projet a démontré la capacité d’initiative et d’adaptation des communautés locales face aux risques générés par les changements climatiques.

CONTACT

Ghislain Pitre
Directeur du Service d’aménagement et urbanisme à la Ville de Percé