Plan directeur de transport actif de Chelsea

Déplacements repensés en milieu rural – retour sur un projet novateur de 2015

© Ville de Chelsea, 2019.

Une fois que cette politique a été adoptée, comment s’est-elle appliquée de façon concrète ?

Après l’adoption du PDTA, nous avons été en mesure de réaliser ou d’entamer plusieurs projets, par exemple :

  • Certains tronçons du sentier communautaire sont déjà complétés et, cette année, nous devrions parfaire la surface sur l’ensemble du sentier. Il y a eu plusieurs défis à relever pour la réalisation de cet axe principal de transport actif de la municipalité.
  • Les accotements de la route 105, qui traverse Chelsea du nord au sud, ont été élargis afin de permettre aux cyclistes et aux marcheurs de les utiliser pour leurs déplacements.
  • Plusieurs sentiers de quartier ont été aussi aménagés pour faciliter les déplacements des résidents dans leurs secteurs. Le fait de connecter l’école, les parcs et le réseau de sentiers représente un atout pour les quartiers.
Une mise à jour de cette politique est envisagée. Qu’est-ce qui motive cette mise à jour et à quel niveau souhaitez-vous apporter des modifications ?

Depuis l’approbation du PDTA par le conseil municipal, le plan est devenu un outil de consultation incontournable lors de la prise de décision. Automatiquement, lorsqu’un projet de lotissement est déposé, le Service des loisirs consulte le plan et établit les orientations pour le développement avec des sentiers, des pistes cyclables et des parcs. Même si, auparavant, ce processus existait déjà, l’arrivée du plan a permis de donner une vision d’ensemble à la municipalité concernant le transport actif.

Cependant, certains éléments doivent être mis à jour et davantage valorisés, par exemple la connectivité du réseau, et il faut mieux définir les responsabilités des développeurs, rétablir des priorités, améliorer le processus décisionnel et développer davantage le composant de sécurité.

Si vous pouviez retourner en arrière, est-ce que certaines choses seraient faites différemment en ce qui concerne le développement et l’adoption de la politique ?

Le développement du PDTA a été un processus très intéressant, grâce à l’implication de plusieurs partenaires, et il a évolué très bien dans le temps. Toutefois, actuellement, on se rend compte qu’une mise à jour est nécessaire. Il faut se dire que cela fait partie du processus d’apprentissage que nous avons amorcé dès la mise en application du plan.

CONTACT

Ronald Rojas A.
Directeur du Service des loisirs, du sport, de la culture et de la vie communautaire